Alexandra Muzotte
Leadership & Empowerment au féminin - Bien-être émotionnel

Une relation indissociable : la conscience de soi, le pouvoir personnel et le leadership


Lorsque nous embrassons notre pouvoir personnel, grâce notamment à la connaissance de soi et à l'authenticité dont nous faisons preuve envers nous-même, nous devenons un leader avec une force inspirante et influente.

Je vous invite à en savoir plus sur ce leadership conscient qui montre que le véritable pouvoir commence en soi.

Le pouvoir personnel

Le pouvoir personnel est la force intérieure qui réside en chacun de nous, résultant de notre confiance en soi, de notre connaissance de nos propres forces et faiblesses, et de notre capacité à nous comprendre nous-mêmes. Nous parlons aussi d'intégrité et d'authenticité avec nous-même. Cela implique également une prise de responsabilité consciente pour nos actions et nos choix.
 

Dans le cadre du management d'une équipe, d'un projet, il s'agit de la capacité à maintenir un sentiment d'autonomie et d'indépendance, même dans des situations difficiles ou face à des pressions extérieures.

 

Le leader, qui connait son pouvoir personnel, est conscient de ses propres motivations, comprend ses émotions et est capable de les gérer efficacement. Il prend des décisions éclairées. Il navigue avec assurance dans l'incertitude et sait maintenir le cap même lorsque les défis sont nombreux. Il inspire ainsi la confiance et cela entraine la loyauté de son équipe. 

 

Cependant, il est important de noter que le pouvoir personnel peut être à la fois constructif et destructeur. Un leader qui utilise son pouvoir personnel de manière égotique ou manipulatrice risque de perdre la confiance et le respect de son équipe.

 

En résumé, le pouvoir personnel est l'expression de l'autonomie, de la confiance en soi et de la capacité à réaliser ses objectifs personnels et professionnels en cohérence avec ses valeurs et ses aspirations.

La connaissance de soi

Je vous partage ici l'expérience de Véronique. 

Elle se rendait compte que son niveau de stress devenait bien trop élevé et elle avait envie de laisser au bureau. Elle a pris la décision de se faire accompagner. Elle était déterminée à comprendre d'où venaient ses incertitudes et leurs implications dans sa vie et dans son niveau d'inconfort émotionnel.

 

Guidée par des exercices de réflexions, elle commença à explorer ses motivations, ses valeurs et ses émotions. Elle découvrit que ses décisions hésitantes étaient souvent dictées par des appréhensions ou des peurs par anticipation ou des doutes sur ses capacités.

 

En prenant ce temps de se connaître véritablement, elle se sentit peu à peu soulagée. Elle mettait toujours en pratique ses prises de consciences dès qu'elle le pouvait dans son quotidien.

 

Par exemple, lorsque son manager lui demandait : "as-tu pensé à cela pour cette présentation ? ". Cela la mettait au  début dans un état de stress plus important que celui qu'elle ressentait déjà. Elle avait l'impression d'être prise en faute de ... 

Grâce à ce questionnement guidé, elle réalisa que cela était dû à son "syndrome de la bonne élève" et cela remontait donc au primaire. 

Waoh..... Cette prise de conscience lui permit de prendre du recul, de se dire :

  • "est ce que j'ai besoin de garder cet évènement de cette période de ma vie (entre 6 et 11 ans) aussi intense ?"  
  • "est ce que j'ai envie de le transformer ?"
  • "est ce que je peux le transformer ?"

Et donc de faire le choix de garder seulement ce qui lui était utile aujourd'hui. 

 

Cette capacité à être authentique là agir en accord avec ses valeurs, de mettre du sens sur qu'elle ressentait,  lui a permis d'avoir une nouvelle clarté et confiance en elle. Elle se positionnait sereinement auprès de son manager. Elle n'avait plus l'impression d'être prise en faute. 

Elle en a même suscité l'admiration et un engagement plus fort de son équipe, prouvant que la connaissance de soi était la clé d'un leadership véritablement inspirant.

 

En comprenant vos propres motivations, en identifiant vos forces et vos faiblesses, et en cultivant une intelligence émotionnelle, vous pouvez exploiter votre pouvoir personnel pour devenir un leader conscient et inspirant.

Vous serez capable de naviguer avec confiance à travers vos défis professionnels, de motiver votre équipe, et de créer un environnement propice à la croissance et à l'innovation.

Un autre exemple celui de Rosa Parks

En refusant de céder son siège dans un bus ségrégué en Alabama, Rosa Parks a démontré un acte de pouvoir personnel extraordinaire, déclenchant ainsi le mouvement des droits civiques aux États-Unis. 

Malgré ses peurs, elle a pris une initiative, elle a osé se positionner en fonction de ses valeurs et de ses convictions. Elle était prête à assumer la responsabilité de ses actions. Son leadership même si il a été silencieux, était résolu et a catalysé un changement sociétal. 

Pour conclure

Tel le bambou, le leader conscient et inspirant peut être chahuté lors de "vents forts". Pour autant il reste droit, solide et présent. Il repose sur des racines solides qui représentent son pouvoir personnel.

 

Ainsi, en tant que leader ancré dans votre pouvoir personnel, vous savez rester stable face aux vents de changement et aux défis extérieurs. 

Utilisez vos talents et vos valeurs pour vous-même et pour avoir un impact autour de vous.

 

Je vous invite maintenant à identifier une action concrète que vous pouvez faire pour développer votre pouvoir personnel et donc votre leadership conscient et inspirant.

Dans quel domaine de votre vie en auriez-vous besoin ?


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Le Pouvoir Transformateur du Changement ou comment grandir ses limites ?

Une relation indissociable : la conscience de soi, le pouvoir personnel et le leadership

Coaching et leadership au féminin

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion