Alexandra Muzotte
Leadership & Empowerment au féminin - Bien-être émotionnel

De " cadre - manager du privé " à " entrepreneur - solopreneur & Coach " à temps plein


2 commentaires

Cette transition, ce changement de vie parle de chaos et de courage.

 

Pour quelles raisons je vous dis ces mots : le chaos et le courage ?

 

Car, même si vous avez fait ce choix, comme je l’ai fait, de changer de vie professionnelle, il y a trois paramètres à prendre en compte :

  1. Le deuil de votre vie de cadre – manager – salarié, de vos collègues, de vos collaborateurs, de votre environnement, de vos habitudes, d’un confort de vie
  2. La préparation de votre nouveau projet de vie professionnelle qui inclut l’entrepreneuriat
  3. Les fondamentaux : la sécurité corporelle, émotionnelle et financière.

 

De mon côté, j’ai vécu le challenge suivant : les 3 phases qui se déroulent simultanément et je n’étais pas prête à ça.

Le deuil de votre vie de cadre – manager – salarié

La première étape, celle du deuil, a été finalement, longue pour moi. Je n’avais pas, à ce moment-là, réellement en tête tout ce que cela impliquait de faire et de gérer dans mon nouveau quotidien de vie.

Je me rappelle mes derniers jours au bureau, dans cette entreprise. Vous y avez vécu tellement d’années, de projets, d’expériences, de naissances, de mariages, de séparations… que même si le choix de vous lancer dans ce nouveau métier est une évidence pour vous, vous laissez tous ces moments, cette partie de votre vie professionnelle, derrière vous.

Vous quittez ce confort parfois inconfortable, d’où votre choix.  

D’autant plus, qu’autour de vous, certaines personnes peuvent ne pas comprendre votre nouvel élan.

Vous pouvez même entendre :

  • « Tu es folle, te rends-tu compte de ce que tu quittes ? »
  • « Pourquoi fais-tu ça ? »
  • « Tu n’étais pas bien, là ? À ton âge, te relancer dans une nouvelle aventure ? »  

 

Certains de vos proches ne vous comprennent plus et ne comprennent plus vos enjeux car ils sont salariés.

Vous pouvez même vivre un éloignement avec ces collègues, collaborateurs avec qui vous avez partagé votre quotidien durant tant d’années. Vous êtes sorti(e) du groupe.

Ce deuil-là a vraiment été challengeant pour moi. Il a été marqué dans un premier temps par beaucoup d’incompréhensions par rapport à cet espacement de contacts, puis ce vide laissé. Je me souviens de journées où je me retrouvais seule, réalisant soudainement que mes relations quotidiennes avaient changé. Aujourd’hui, j’ai compris que chacun avait repris le cours de sa vie et que cela n’avait rien à voir avec moi.

 

 Il y a aussi vos habitudes qui changent sur plusieurs points, sur plusieurs plans :

  • Votre trajet pour aller au travail puisque vous travaillez la plupart du temps de chez vous. J'ai troqué mes trajets en voiture contre une simple marche jusqu'à mon bureau à domicile. 
  • Vos horaires, en effet, vous êtes libre de votre emploi du temps et vous devez construire de nouvelles compétences : planification, gestion de projet, communication, etc. J'ai appris à structurer mes journées, mes semaines, mes mois et années. Cela m'offre aujourd'hui une liberté incroyable.
  • Votre environnement de travail car vous étiez entouré (e) de collègues et de collaborateurs et là, vous travaillez la plupart du temps seul. C’est vous qui gérez, construisez et développez votre entreprise. Les premiers mois ont été challengeants, et chaque petite réussite m’a rappelé pourquoi j’avais choisi cette voie.
  • Votre cadre de travail quotidien qui était quasi identique et qui devient différent chaque jour si vous le souhaitez. J'ai redécouvert la joie de : personnaliser mon espace de travail selon mes envies et mes besoins, travailler d'où est ce que j'ai envie selon les missions que j'ai
  • Votre projet qui était en gestation et qui est en train de se matérialiser, de prendre forme jour après jour est une source de fierté immense.  

 

Enfin, ceux sont vos points de repère qui changent, évoluent et il s’agit là d'en trouver de nouveaux. Cela m’a pris du temps et, peu à peu, cela s’est mis en place grâce à plusieurs solutions que j’ai trouvées et utilisées, dont je parlerai plus tard.

 

Car en parallèle de cette étape de deuil qui est incontournable, qui fait vraiment partie du changement et de la transition, il y a votre nouveau projet de vie professionnelle et de vie personnelle que vous êtes en train de construire.

Votre nouveau projet de vie professionnelle

Ce nouveau projet qui vous anime, il inclut à la fois :

  • votre métier, pour moi celui de coach, celui que vous venez de choisir, que vous connaissez et dont vous avez les compétences, les connaissance, la posture
  • et celui de l’entrepreneuriat, et même parfois de solo-preneur. Celui-ci est une nouvelle compétence à acquérir qui parle notamment de posture, de savoirs-faire.  

 

Il s’agit donc ici de clarifier :

  • ce que vous voulez faire : votre métier (vous le connaissez déjà), de mon côté, j'ai posé  le type d'accompagnements, de programmes, d'ateliers, .... que je souhaitais proposer
  • pourquoi vous voulez le faire : qu’est-ce qui vous a fait faire ce choix, qu’est-ce qui vous anime, votre mission, 
  • comment vous voulez le faire : seul ou à plusieurs, vos contrats de ventes, vos prestations, vos produits, vos tarifs, etc.
  • et ce que vous mettez en place pour le faire : vos objectifs, vos plans d’actions, votre équipe, etc.  

 

C’est pour cette raison que :

  • je parle de courage, de persévérance et de résilience,
  • il est important de célébrer les petits pas et les petites victoires,

 

pour maintenir cet élan d’entreprendre dans un métier qui vous plaît et que vous venez de choisir.

Les fondamentaux

Et pour cela, je vais aborder la notion de nos fondamentaux qui sont :

  • la sécurité corporelle : Vous avez fait le choix du changement, Vous êtes en sécurité corporellement. Il est important de garder cette notion à l’esprit, car dans les moments de flottement, de doute, se rendre compte que nous sommes en sécurité corporelle permet déjà de diminuer la pression. Je me suis souvent rappelée cela lors des moments de stress intense et cela m'a permis de le réduire.
  • la sécurité émotionnelle : Passer d’un statut de cadre-manager-salarié à un statut de solo-preneur entraîne de l’incertitude et celle-ci peut engendrer du stress. Il s’agit ici de constater qu’il est possible d’être OK dans le chaos. Nous sommes en sécurité corporelle. La question à se poser est la suivante : comment vivre cette période émotionnellement challengeante ? J'ai appris à mettre en place de nouvelles routines, à me connaitre de mieux en mieux et à m'entourer de soutiens solides.
  • la sécurité financière : De la même façon, passer d’un statut de cadre-manager-salarié à un statut de solo-preneur entraîne de l’incertitude financière. Vous ne percevez plus de salaire de façon systématique. Votre entreprise va vous permettre de générer votre chiffre d’affaires et votre salaire. Cela peut prendre quelques temps, il s’agit de le prendre en compte dans toute votre démarche de changement et de transition pour maintenir votre sécurité émotionnelle. J'ai dû réapprendre à gérer mon budget et à anticiper les fluctuations de revenus, une compétence cruciale pour mon nouveau mode de vie.

Cette transition, ce changement parle aussi une aventure profondément transformatrice.

Lorsque j'ai décidé de quitter mon poste de cadre-manager pour me lancer dans l'entrepreneuriat, je savais que j'entrais dans un territoire inconnu. Cela m'a demandé du courage et de la persévérance car j’ai pris conscience du véritable défi : reconstruire non seulement une carrière, mais aussi une identité professionnelle.

 

La prise en compte des 3 fondamentaux est devenue un pilier de cette transition. J'ai appris à trouver un équilibre, à construire une nouvelle routine qui me permet de rester ancrée et motivée.

 

Pour cela je me suis faite accompagner pour :

  • construire cette nouvelle compétence d'entrepreneure, cette nouvelle posture,
  • gérer mes émotions, mes doutes,

et ainsi, chaque petit succès, chaque étape franchie est devenue une victoire à célébrer.

Pour finir ....

Une expérience marquante a été la réalisation de mon premier projet en tant que solo-preneur. La satisfaction de :

  • voir mes idées prendre forme,
  • concrétiser des mois de travail,
  • acquérir une nouvelle posture, une nouvelle identité professionnelle,
  • et aussi réussir un nouvel accompagnement,

a été mémorable et indescriptible.

C'est vraiment à ce moment-là que j'ai véritablement compris que ce chemin, bien que challengeant, était le bon.

 

Aujourd’hui, je regarde en arrière avec douceur et fierté. Chaque défi surmonté m'a rendue plus forte et plus résiliente, chaque moment de doute m'a appris à me connaitre mieux, à expérimenter et à rebondir. 

 

Ce voyage, bien plus qu'une simple transition professionnelle, est une transformation personnelle profonde.

 

Et vous, qui êtes peut-être à un tournant similaire de votre vie, rappelez-vous que ce chemin, bien que parsemé de challenges, est aussi rempli de découvertes et de satisfactions profondes.

Avec du courage et de la détermination, vous pouvez, vous aussi, vivre une magnifique aventure personnelle et professionnelle. Chaque petite victoire est un pas vers un avenir épanouissant et rempli de nouvelles opportunités. 


Lire les commentaires (2)

Articles similaires


2 Commentaires

Ne sera pas publié

Envoyé !

Auteur de l'article
Alexandra Muzotte
05 JUNE 2024 à 22:16

Merci Jean-Yves, c'est bien mon intention. Au plaisir.

Anonyme
05 JUNE 2024 à 15:44

Toutes mes félicitations.
Profite des satisfactions que t'apporte ton nouveau job.
Jean Yves

Derniers articles

Une relation indissociable : la conscience de soi, le pouvoir personnel et le leadership

Coaching et leadership au féminin

Etre Ok (émotionnellement) dans le Chaos (situation complexe)

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion