Alexandra Muzotte
Coaching / Consulting / Mentoring
Alexandra Muzotte
Coaching / Consulting / Mentoring

Description d'une mission de coaching individuel - Partie 3

02 Nov 2022 Alexandra Muzotte Coaching

Clarification et analyse de la demande du Coaché :

 

Après la première séance où la demande était d’être aidée pour écrire un livre et pour trouver les moyens de réaliser ce besoin de transmettre, de travailler autrement, il y a eu une évolution.

 

La demande est devenue : « Je souhaite écrire ce que j’ai vécu et traversé afin de partager mon expérience et mon vécu dans cette maladie en prenant le recul nécessaire ». C’est important pour elle car elle s’est trouvée extrêmement démunie face à ses ressentis et à ses questionnements pendant des mois sans trouver de sens ni d’explications à ce qu’elle vivait. Ce serait également sa façon à elle de continuer à transmettre.

 

La demande semble maintenant claire. Maïa souhaite à la fois partager son vécu sur les Troubles d’Anxiété Généralisée et écrire. C’est quelque chose qui lui tient à cœur et qui est également très sensible pour elle encore. Nous convenons donc de travailler sur le versant écriture, sur sa mise en mouvement dans cet art.

 

À chaque séance, un de mes rôles sera en outre de la mettre dans un écrin afin qu’elle puisse, de plus en plus, s’autoriser, reprendre confiance. Cet autre point (reprendre confiance) peut être une demande dans la demande même si celle-ci n’a pas été exprimée de cette façon.

 

Mon intention de fond, à chaque séance, est qu’elle a tout en elle et qu’elle va se reconnecter à ses ressources.

 

Je dois tout de même être très vigilante à rester dans ma posture de coach.

 

Comme je l’indiquais dans la partie 2, j’ai identifié chez Maïa ses deux drivers dominants qui sont le sois parfait et le sois fort. Elle se juge donc beaucoup, et encore plus depuis qu’elle est en arrêt maladie. Elle aurait même une tendance à être encore plus exigeante envers elle-même du fait de sa situation.

Tout ceci se traduit parfois ensuite dans son quotidien : 

  • par un constat d’échec tant la barre avait été mise haute (elle établit une liste de x choses à faire (x>10) et constate qu’elle n’a pu en réaliser que 7 par exemple)
  • par un empêchement de se lancer dans certaines activités de peur de l’échec, de peur de ne pas être assez…

 

Lors du coaching, je vais donc devoir être réellement attentive à l’accompagner tout en douceur afin de ne pas aller trop vite et, de ce fait, tomber dans les comportements qu’elle connait déjà (relatifs aux drivers cités ci-dessus) et qui sont limitants pour elle aujourd’hui.

 

La reprise de confiance en elle, le fait qu’elle puisse se reconnecter à ses ressources me parait, compte tenu du contexte, des points importants à travailler également. Une de mes intentions est de lui permettre d’accepter que dans une phase intermédiaire, il est possible de faire des modifications, que ce soit inachevé et donc que ce ne soit pas parfait.

 

En effet, comment peut-elle se sentir libre d’écrire si ce qu’elle écrit n’est jamais « assez bien » pour elle du fait du niveau de perfection attendu de sa part.


Articles similaires

Derniers articles

Description d'une mission de coaching individuel - Partie 5

Description d'une mission de coaching individuel - Partie 4

Equipe d'évolution

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.